Je m'abonne à la newsletter

La musique se joue, se vit, s’expérimente

dans le mouvement de l’instant, dans le spontanéité du geste créateur. Il n’est pas nécessaire d’en connaître les règles et les modes pour y accéder. Il est en revanche essentiel d’accéder à son être profond pour devenir musique ; et c’est justement le son qui nous permet d’y accéder... De ce fait, chacun le peut, car chaque être est musical par essence. En effet, les vibrations du son nous touchent depuis la période in-utéro où le système auditif est opérant (dès le 4ème mois) jusqu’à la fin de notre vie. Il est prouvé depuis bien longtemps que nous entendons avec tout notre corps. Les différentes zones de celui-ci ont une sensibilité particulière en fonction des fréquences.

Ainsi par exemple, l’acte qui pousse l’enfant à créer du son est un acte sonore, quel qu’il soit et en cela il crée du son et de la musique très tôt. Envisagée sous l’angle du plaisir et du jeu, la musique ouvre la porte à la créativité, l’audace, la fantaisie, la composition.

La musique partagée avec d’autres va permettre de développer l’écoute empathique, cela va générer le respect, ouvrir la personne à d’autres goûts et d’autres manières de fonctionner. Lorsque l’on joue de la musique ensemble, un équilibre entre prendre la place et la laisser finit par s’établir naturellement.

La musique se doit d’être accessible dès le plus jeune âge car le jeune enfant est toute spontanéité, toute disponibilité, toute sensibilité. Les sons et la musique viennent naturellement lui apporter stimulations et propositions riches de grandir. Il en est de même pour tout enfant porteur d’une particularité comportementale ou d’un handicap. La relation tissée à travers la musique va permettre la rencontre et le début d’une aventure humaine et sonore.

L’intervenant à la fois accompagnant, fait lien entre la musique et l’être en face de lui : il suscite, suggère, motive, encourage, approuve, entraîne… C’est avant tout le plaisir qui est au cœur de la relation musicale qui se tisse : plaisir de la découverte, de l’exploration, du partage, des sens. Une ouverture au son, à la musique, au silence. Un apprentissage de l’écoute pour chacun.

L’Odys’Son œuvre dans les domaines du son et de la musique sur les plans pédagogiques et de l’accompagnement de la personne.

Située à La Touche de Genac, L’Odys’Son a vu le jour en novembre 2012 par Cathy Vella-Masseus, sa créatrice.

La création de L’Odys’Son est le fruit de 10 années d’expérience dans l’intervention musicale et la musicothérapie.

Elle a pour objectif principal de contribuer au développement du potentiel de la personne par le son et la musique et de participer à son mieux-être par ces mêmes outils. Eveiller sa sensibilité musicale, développer cette dernière, l’accompagner à s’épanouir le plus possible.

Depuis sa création, L’Odys’Son œuvre pour différents publics

Au sein de structures :

  • Prestations d’éveil musical pour la ville d’Angoulême dans 10 structures petite enfance au cours des années 2014 et 2015.
  • Interventions d’éveil musical pour l’association d’assistantesmaternelles « Jardin à malices » de Rouillac ; le RAM (Relais d’assistantes maternelles) de Rouillac ; l’Association de loisirs en pays Rouillacais, l’école évolutive de Gourville (3 à 10 ans), la MPE (Maison de la petite enfance) d’Aigre.

 

Au siège de L’Odys’Son à La Touche de Genac

  • Cours de musique, séances d’éveil musical pour les jeunes enfants, séances maman- bébé, ateliers « Musique en famille ». Accompagnement d’enfants-ados-adultes en musicothérapie.